Connaissez-vous le Criocère de l’asperge ?

Le Criocère de l’asperge (Crioceris asparagi) est un petit coléoptère de la famille des Chrysomelidae. Originaire d’Europe, il se nourrit des asperges bien développées, dont il ronge l’épiderme vert des rameaux. Si les Criocères sont nombreux dans l’aspergeraie, ils peuvent entrainer le dépérissement de la plantation.
Ce petit insecte vole rapidement et sait très bien se dissimuler en tournant autour des rameaux suffisamment épais. Il peut également striduler faiblement pour effrayer un prédateur.
Source : Wikipédia

Monsieur Robert BLANC, illustrateur d’animaux à la retraite, s’intéresse aux Criocères.
Il a dessiné cette planche en reproduisant des Criocères sur des rameaux d’asperges.
Un grand merci pour cette belle planche que nous avons le plaisir de partager sur le site :

Criocères de l'asperge

Criocères de l’asperge (illustration de Robert BLANC)

Congeler des asperges

La saison des asperges est toujours trop courte.
Pourquoi ne pas congeler les asperges pour en profiter toute l’année (à Noël par exemple) ?

Congeler facilement des asperges : la méthode

1. Laver les asperges à l’eau et coupez la partie blanche du talon.

2. Faites bien sécher les asperges sur un torchon.

3. Quand elles sont complètement sèches, les mettre dans un sachet de congélation. Nous vous conseillons de faire des sachets de 500g qui seront bien pratiques pour cuisiner par la suite.

4. Placer au congélateur et consommer dans l’année.

Important : cuisez vos asperges directement dans l’eau salée bouillante sans les faire décongeler pour éviter d’abimer les pointes.

Les asperges congelées perdent un peu leur goût et n’ont pas une saveur équivalente aux fraîches.
Cependant, c’est toujours un plaisir de pouvoir en manger hors saison !

La France est le quatrième pays producteur européen d’asperges

Un article intéressant publié le 18/05/12 sur le site du Figaro Économie sur la production d’asperges en Europe.

En résumé :

Depuis dix ans, la production d’asperges diminue en France avec des surfaces cultivées qui ont baissé de 43 %, à 5 525 hectares (source : rapport parlementaire coordonné par le député-maire d’Agen Jean Dionis du Séjour).

Depuis 2003, l’Allemagne est le premier producteur européen, avec une production qui a doublé en dix ans avec plus de 90 000 tonnes et à 21 815 hectares cultivés.

La France occupe désormais le quatrième rang européen avec 18 200 tonnes, derrière l’Italie (44 000 tonnes) et l’Espagne (50 400 tonnes).

Lire l’article complet sur le site du Figaro Économie.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: